Chargement en cours...

Les concerts


Jean-Pax Méfret au Casino de Paris



Jean-Pax Méfret a donné deux concerts, au Casino de Paris. Plusieurs générations de Français clairement de droite chantaient en choeur des airs politiquement incorrects. Alternant les chansons mythiques et d'autres plus récentes, le chanteur d'Occident a interprété aussi bien Camerone, Dien Bien Phu, Le Loup de guerre, Goulag, Véronika, Nostalgérie, Jour J, Le pays qui n'existe plus, L'Ile-Saint-Louis, Les oies sauvages, Solidarité, que Le vieux soldat, Le soir du 9 novembre, Noun, Guerre de Vendée, Donne moi la force, ainsi que, très ému, une chanson sur son père, résistant lors de la 2e guerre mondiale...
Source : Michel Janva, Le Salon Beige, 14 janvier 2018




Jean-Pax Méfret à l'Olympia


Le 1er avril 2012, Jean-Pax Méfret a rempli l'Olympia sans tapage médiatique, sans promo à la télé. Huit musiciens et un quatuor à cordes accompagnent Jean-Pax Méfret dans de nouvelles compositions et, bien sûr, ses grands classiques.



Jean Pax Méfret persiste et signe dans un Olympia bourré à craquer. Le public est enthousiaste et surtout reconnaissant au journaliste grand reporter, écrivain à succès et chanteur talentueux de refuser toute repentance. D'ailleurs, de quoi se repentirait-il, alors qu'il a toujours eu raison ? En proclamant des vérités face à l'histoire depuis des années...
J'ai assisté au concert du 1er avril. Il faut le dire, j'ai été surpris. Pas par le nombre, mais par la composition du public. Je m'attendais à un rassemblement de vieux crânes rasés, de nostalgiques des centurions, des combats perdus, des trahisons douloureuses. Ils étaient là bien sûr, ce qui est leur droit et, pour certains, leur devoir. Mais ils n'étaient pas seuls. Le public était très jeune: militaires en civil, étudiants nombreux, familles avec enfants, pour transmettre une vision de l'histoire et une fidélité. Méfret était au mieux de sa forme, avec ses arrangeurs accompagnateurs et musiciens, comme un vétéran, que les années n'atteignent pas. " Je suis pas politiquement correct/ Je n'ai pas changé, je suis direct/ Ce que je pense je l'écris et je le dis/ Il m'arrive de le chanter aussi ".
Si il revient avec de nouveaux titres, c'est parce que le message reste présent, attendu par un public qui se moque de l'audimat. Et cela continuera jusqu'au jour où, comme il le chante, il faudra rejoindre les oies sauvages et retrouver ceux qui sont morts avant l'heure, sacrifiés des causes perdues, qui en valaient bien d'autres. Causes occultées ou diffamées, mais ni reniées, ni oubliées par le public de Méfret.
"Dien Bien Phu", chante-il, "aujourd'hui tout le monde s'en fout, mais pas nous ." Il a tout dit. C'est son honneur, sa fierté et celle de son public.

Source : Metamag, 5 avril 2012




CD et DVD




Pax collector

Pour se souvenir, le "PAX COLLECTOR" OLYMPIA rassemblait 6 objets spécialement réalisés à l'occasion de ce moment exceptionnel.



Livret souvenir Olympia
(16 pages)
Lithographie numérotée et signée par Jean-Pax
(format 30 x 20cm)
Briquet Jean-Pax à l'Olympia
Pochette plastique collector
Marque-page Pygmalion
Affiche du concert
(format 40 x 60cm)



Photos du concert

par Sylvie Ruau-Detaille et Bruno Debacq


vidéos du concert










réalisation : Didier Froehly




Des grands silences... qui entachent l'Histoire de France



Le premier concert filmé de Jean-Pax au Palais des Congrès d'Issy les Moulineaux en 2008. Des pages d'histoire en chansons. Du débarquement de Normandie aux années froides. Mais aussi une évocation de ces "grands silences qui entachent l'histoire de France" : les martyrs des guerres de Vendée, la tragédie des Harkis, l'exode des Pieds-Noirs... Et une succession d'hommages : Jean-Paul II, John Kennedy, Alexandre Soljenitsyne, les morts du mur de Berlin, les défenseurs de l'hacienda de Camerone, les sacrifiés de Dien Bien Phu, les appelés de la guerre d'Algérie, les insurgés des Barricades, les soldats français du Liban et d'Afghanistan. Le tout interprété avec une grande émotion et accompagné par des musiciens dont quelques-uns ont participé aux enregistrements des albums mythiques des années 80.